Comment la relation à la douleur peut-elle évoluer pour se transformer en point d’appui pour progresser vers une restauration du corps ?

Envisager, grâce à la gymnastique holistique, la tolérance et la douleur comme un couple porteur pour restaurer le corps et amener vers une métamorphose de l’Être, a été l’objet de mon étude et de ma présentation. Au travers de ce mémoire, je partage mon témoignage, enrichi de mon expérience de praticienne, pour apporter un autre regard envers la douleur, et des encouragements pour celles et ceux qui souffrent.

 

La gymnastique holistique nous amène à faire évoluer notre regard envers notre corps et envers la douleur, à « déconstruire » pour « reconstruire » en confiance et avec bienveillance un autre schéma corporel. Elle est porteuse de renouveau : elle nous permet de transformer en profondeur notre corps dans toutes ses dimensions et ainsi progressivement de concrétiser un impossible d’hier.

 

Ce travail d’écriture qui a duré 2 ans et demi m’a permis de me centrer, de prendre conscience de ce qui m’habite, que je souhaite transmettre en tant que praticienne, et qui fait ma singularité. Le présenter a été un moment fort, en communion avec l’assemblée. Les divers intervenants ont enrichi les propos exprimés et ouvert encore de nouvelles portes de réflexion, faisant de cette soirée un rendez-vous très riche et inoubliable. Merci à tous !

 

Si vous êtes intéressé(e)s, n’hésitez à me contacter.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.