Statique, équilibre et posture

 

Comme pour le funambule évoluant sur un fil entre ciel et terre, la stabilité naît souvent de l’instabilité. Elle devient alors l’expression d’une certaine harmonie.


Nos pieds portent notre corps tout entier, notre colonne vertébrale le soutient et porte notre tête. Les muscles profonds du corps, situés près des os, sont les muscles principaux de la posture. Ce sont eux que la gymnastique holistique vise en premier lieu pour amener à une tonicité globale juste.


L’harmonie des courbures du corps est indispensable à son équilibre. Jouer à libérer nos tensions, à déverrouiller nos articulations contribue à rendre notre corps plus souple, plus élastique, à lui permettre de trouver un placement adéquat, dans un nouvel équilibre.


En expérimentant que toute vérité du moment n’est pas forcément celle d’hier ou de demain, que notre monde intérieur comme notre monde extérieur est en perpétuelle évolution, nous progressons alors dans nos capacités d’ajustement.


La posture agit sur la respiration tout autant que la respiration agit sur la posture. Ce sont deux éléments indissociables qui font l’objet d’une attention particulière.


Et comme la respiration qui est faite de mouvements d’inspiration et d’expiration, la recherche d’équilibre est un va-et-vient permanent, fait d’ajustements incessants, de mise en relation entre notre ressenti intérieur et notre environnement extérieur. En nous laissant guider par les messages de notre corps, notre statique se modifie, notre équilibre global s’adapte, notre posture évolue, s’ajuste progressivement… pour un bien-être durable.